AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le sceau de Vorpahl [RP libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ren

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Le sceau de Vorpahl [RP libre]   Mer 23 Juin - 19:44


Découvrez Battles!


La faille dimensionnelle est un lieu instable, et rempli de souvenirs, comme de cauchemars...
Cet endroit est accessible qu'à certaines périodes, à partir de n'importe où. Des expériences scientifiques de Festivia influent souvent sur l'espace-temps, ouvrant de temps à autre de petites failles vers cet endroit imprévisible.
Ce lieu est ce qui semblerait être les restes d'Hurrikante, un monde parfaitement inconnu, si on peut parler de monde, car il se constitue d'îles flottantes dans tous les sens, et le ciel est rouge sombre en permanence.

Plus loin se situe une grotte. Une grotte qui a été légendaire par le passé, et où est scellée une arme céleste. Quiconque libérera et maitrisera cette arme antique pourra profiter de ses pouvoirs. Un sceau sous forme de cercle d'incantation brille de mille feux sur ce qui ressemblerait à un sarcophage. La dernière femme-balrog en vie...


[HRP] Il est conseillé d'être un petit groupe [/HRP]

_________________
Les roses tombent, les épines demeurent


Dernière édition par Ren le Ven 25 Juin - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.I.K.O

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Le sceau de Vorpahl [RP libre]   Mer 23 Juin - 20:24


La photo, un brouillard puis plus rien... Lentement le monde autour du moi commençait à se reformer, comme de la peinture qui avait coulé qui reprenait finalement sa place initiale... Le monde ? Non. Celui-ci n'avait rien à voir. Il me semblait que tout était teinté de rouge et de sombre... Un bug de mes circuits ? Non n'est ce pas ?
On entendait un bruit de vide perpétuel et j'avais devant moi... Une sorte de... reste d'un monde... Une parcelle de ce monde, effritée et usée par le temps.

Je me baissais à terre et touchait le sol. De la terre... Très noir mais de la terre.
Il n'y avait rien autour et il me semblait que la parcelle sur laquelle j'étais chancelait. Partout un bruit insoutenable de silence, de vide religieux et inquiétant... Désertique...
Le vieux savant n'avait donc pas menti... Il existait bien plusieurs mondes dont des détruits... Phoenix je te ramènerai je le promet !

Je me retourne vers Raito qui avait eu assez de courage pour me suivre jusqu'ici. J'espérai quelque part que Phoenix lui ressemble. Qu'il ai lui aussi beaucoup de bonté, de courage et de délicatesse...
Je recherchait les phrases rapidement dans ma tête. Je les composait de plus en plus vite et de mieux en mieux il me semblait.

- C'est vraiment gentil de m'avoir aidé jusque là. Mais... Pas obligé de prendre des risques. Phoenix... Rien pour toi. Et Vorpahl est très danger. Pour moi, pas grave, je suis pas humaine mais pour vous...


Je souriait artificiellement doucement dans un sourire qui se voulait rassurant et prouvant que j'étais sure de moi et je me retournait vers le seul relief de la parcelle... La grotte de la seule personne qui me permettrai enfin de retrouver mon créateur. Sans elle tout était fichu. Réussir ou mourir !

J'entrais d'un pas assuré. Mes pas plutôt lourd ne faisait presque aucun bruit sur la terre sèche qui était d'abord composé d'une fine couche de poussière, de sable. Tel un désert hors du temps. Tout était si paisible...A l'intérieur, il n'y avait qu'un sarcophage centré... La grotte était vaste, mais le renfoncement qui gardait le sarcophage était très étroit autour de lui, ce qui me donnait une impression de sécurité... Pour le sarcophage, pas pour moi.

Deux faibles chandelles brulent de part et d'autre du sarcophage, mais la luminosité du lieu reposait essentiellement sur l'éclat d'une inscription sur le sarcophage. Les chandelles n'avait aucun éclat à coté, identique au fins alliage qui accompagne les diamants, inutiles mais apportant pourtant une dimension au lieu.

Je m'approchai très près du cercueil de la femme balrog, pourtant en vie. Dormant paisiblement depuis des générations...
L'inscription était en réalité un cercle d'incantation. Mes programmes n'étaient pas initiés à ce genre de choses.... Peut-être les paroles sincères étaient suffisantes ?

J'apposais doucement ma main comme pour réveiller une personne aux réveils violents, pour ne pas leur faire peur.
Le lieu était toujours calme... Quel sacrilège de devoir le briser... Mais Phoenix est plus important. Je formulait parfaitement des phrases, afin de ne pas blasphémer ou dégrader l'importance du geste que je m'apprêtait à faire, si toutefois la légende était vraie.

- Vorpahl... Je vous en prie... J'ai... Besoin de votre aide... Vous êtes ..le ... dernier... Espoir... J'implore votre secours !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raito Kami

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Le sceau de Vorpahl [RP libre]   Mer 23 Juin - 22:38

Les recherches du petit groupe formé d'A.I.K.O et de Raito avaient, semble-t-il, porté leurs fruits. Un vieux savant, apparemment un collègue de Phoenix Miles leur avaient dit qu'il était mort depuis plusieurs années. A.I.K.O avait alors arboré un visage dépité. Mais le vieillard avait aussitôt parlé d'une ancienne légende mentionnant une créature suffisamment puissante pour leur permettre de rappeler Phoenix. De façon prévisible pour Raito qui côtoyait la Trojan depuis plusieurs heures, celle-ci s'était aussitôt mise en tête de chercher cette créature. Mais selon la légende, elle était emprisonnée dans une dimension parallèle, retenue par un sceau très ancien. Aucun moyen n'était à ce jour découvert pour rejoindre cette prson magique. Dans le laboratoire du vieux savant, où celui-ci avait amené nos deux héros, se trouvait une vieille photograhie d'une créature gigantesque. L'homme l'avait prise, et tendue à Raito et A.I.K.O. Une fois dans les mains de la Trojan, la photo s'était mise à s'illuminer. Eblouis, les deux jeunes gens n'avaient pas vu le décor changer. Finalement, ils se retrouvèrent sur un bout de terre sèche, ce qui provoquait un changement brutal, comparé au laboratoire. A.I.K.O se pencha et examina la terre. Celle-ci était d'ailleurs d'une couleur très sombre. Il semblait qu'ils avaient trouvé le moyen de parvenir à la dimension parallèle... Le bout de terre sur lequel se trouvaient nos deux héros semblait être constituée d'un simple morceau de montagne comportant une grotte. Tout autour étaient visible de petites îles flottant dans le vide. Raito n'aimait pas trop ce lieu, et ne cessait de jeter des regards méfiants autour d'eux. Puis il sentit le regard d'A.I.K.O et écouta ce qu'elle avait à dire. Depuis qu'is s'étaient recontrés, elle avait fait beaucoup de progrès dans son élocution, et ils étaient devenus amis, cessant de se vouvoyer. Elle le remercia de sa présence, et lui rappela qu'être là était risqué, que Phoenix n'était qu'un étranger pour lui. Ce discours, classique, figurait dans tous les livres d'aventures qu'il avait lus, lui tira un sourire. Ce fut pourtant avec une voix sérieuse qu'il répondit à son amie.

"A.I.K.O... Je t'ai déjà dit que je t'accompagnais jusqu'au bout. Tu prends des risques, je les prends avec toi. Et puis, quand bien même je voudrais repartir, je ne vois pas comment je le pourrais."

Cette phrase, prononcée sur un ton badin, annonçait tout de même un réel problème : comment allaient-ils repartir s'ils ne trouvaient pas Vorpahl ou s'ils réussissaient à la convaincre de les aider ? Après tout, si celle-ci avait le pouvoir de rappeler un mort à la vie, elle n'aurait certainement pas de mal à les faire sortir d'ici... Surtout qu'il n'était pas du tout certain qu'ils s'en sourtiaient... Raito refusait cependant de penser aux conséquences que cela entraînerait. A.I.K.O entra finalement dans la caverne, Raito juste derrière elle. Pour plus de sécurité, il avait sorti son sabre et l'avait activé. Un simple sarcophage reposait au milieu de la pièce, car oui c'était une pièce, comme le montraient les deux chandelles disposées de part et d'autre du sarcophage, un sarcophage de près de trois mètres de longueur, donc inutile de préciser que la caverne était d'une taille tout à fait respectable... Aucun bruit autre que le crépitement des flammes et les bruits de pas n'était audible. A la lumière du sabre de Raito, on pouvait voir des inscriptions en cercle, gravées sur le sarcophage. A.I.K.O posa sa main sur le sarcophage puis demanda l'aide de Vorpahl, avec une phrase en tout point correcte, mais dont les mots étaient séparés, sans que l'on puisse savoir s'ils l'étaient à cause de l'émotion ou du fait qu'elle cherchait ses mots. La prière de son amie ne sembla pas avoir beaucoup d'effet. Raito examina les inscriptions du cercle. Soudain, les symboles, pourtant d'une langue qui lui était inconnue, commencèrent à prendre dans son esprit la forme de mots parfaitement compréhensibles ! Sous l'effet de la surprise, le jeune homme recula d'un pas. Puis il essaya de lire les mots qui semblaient n'apparaître qu'à ses yeux. On aurait dit une formule magique, probablement celle destinée à libérer Vorpahl. A.I.K.O était toujours en train de prier Vorpal de se réveiller, la main toujours sur le sarcophage. Les yeux de Raito devinrent soudain viteux, et une vision lui montra ce qu'il devait faire pour briser le sceau. Comme si son corps agissait tout seul, il désactiva son sabre et prit la main de son amie.

"A.I.K.O, je vais essayer quelque chose."

Il lâcha la main de la Trojan après qu'ils se furent éloignés de quelques pas, puis il se rapprocha, et posa les deux mains sur le cercle. Il senti alors une énergie étrange le parcourir, tandis que ses lèvres remuaient toutes seules, et que sa voix lui parvenait, récitant les mots des inscriptions.

"Démon d'un autre temps, emprisonné en ce lieu par la magie,
Libère tes chaînes, sors de ton sommeil et lève-toi.
Retrouve ta force et tes pouvoirs infinis,
Et montre-moi la voie."


Une fois l'incantation terminée, des secousses lentes commencèrent à résonner, comme des pulsations. Raito, toujours dans sa transe, ne réagit pas. S'il ne bougeait pas, il allait probablement mourir, mais son corps ne lui obéissait pas. Finalement, il réussit à réprendre ses esprits lorsqu'A.I.K.O le secoua. Il regarda alors autour de lui, cherchant à se souvenir de l'endroit où il était et de ce qu'il y faisait.

"A.I.K.O ? Que faisons-nous ici ? Et... Ah, je me souviens. Pourquoi y a-t-il ces secousses ? Vorpahl est-elle réveillée ? J'ai l'impression qu'un partie de ma mémoire a été effacée. Je ne me souviens pas de ce que je viens de faire."

Devant les deux jeunes gens, le couvercle du sarcophage se souleva, dévoilant une main gigantesque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Le sceau de Vorpahl [RP libre]   Jeu 24 Juin - 0:46

Hurrikante... Tellement de vestiges ont disparus depuis ce jour...

Une trojan était apparue, sans doute aspirée par l'une des nombreuses failles spatio-temporelles qui s'était ouverte dans cette période d'instabilité. Elle semblait rechercher quelque chose... ou quelqu'un ? Elle s'approchait du tombeau scellé, puis implora l'aide de l'entité présente en ces lieux. Il n'y eût pas de réponse tout de suite, bien qu'il grognement résonnait dans la grotte sombre.
Cette grotte semblait dater de très longtemps, intact après toutes ces années... Des gravures étaient sur les murs, des petites peintures faites à la va vite, des scènes de combat entre de petits nekos qui s'amusaient entre eux et qui partaient à la chasse... Sur l'autre coin du mur, il y avait presque la même chose, mais pour le peuple des Inus, le peuple homme-chien.


Peu de temps après, une autre personne entra dans ces lieux. Il s'agissait d'un humain cette fois. En revanche, il semblait avoir un potentiel magique plus élevé que la précédente. Il s'approchait d'un pas sûr. Il s'approchait de la relique... jusqu'à l'effleurer des mains. Cette action était délicate, dans la mesure où les forces actives du sceau pouvaient détraquer son esprit. Il perdit conscience quelques minutes, et récita dans son coma un bien étrange texte qui semblait être lié au sceau. La grotte trembla un petit peu, puis le sarcophage vibra. Un nouveau grognement se fit entendre. Le sceau devenait de plus en plus mince, et le cercueil s'ouvrait petit à petit dans un bruit assourdissant. La femme-balrog antique finit par sortir...

Une créature gigantesque par rapport à eux, environ de trois mètres. La grotte étroite donnait l'illusion qu'elle faisait plus. Sa peau bleu marine dégageait une aura destructrice, maléfique et ancienne. Des cornes parsemaient son dos et sa tête. Un crâne était logé sur son front, peut être son visage d'origine. Ses ailes sortirent à leur tour, de grandes ailes noires, semblables à celles d'un dragon, ou d'un démon de haut rang. Puis vint la queue, aussi grande et robuste que ses jambes, et dont le bout flamboyait au contact de l'air.

Elle se contenta de regarder les deux personnes présentes avec son regard perçant et cauchemardesque. Après tant d'années, elle avait perdue la faculté de parler, ce qui est normal.


Vorpahl: "..."
*grognements*
(Me sceller... Pendant tant de temps... C'est tout bonnement infernal... Est-ce que ce sont eux les reponsables ? Oh, je ne peux pas parler... Ma vie est fichue, je vais tout détruire.)

_________________
Les roses tombent, les épines demeurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.I.K.O

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Le sceau de Vorpahl [RP libre]   Ven 25 Juin - 17:26

[HRP] Bon étant donné que personne ne répond... [/HRP]


Le sceau vacilla mais il ne se passa rien. Je reculai énervée.

- Pourquoi ça marche pas ?!


Je cherchais un mécanisme autour du sarcophage pour activer le sceau lorsque Raito, décidé à me suivre dans cette péripétie m'écarta doucement pour étudier le sceau. Il avait pris l'habitude de me tenir par la main comme une enfant pour me faire comprendre ou aller ou m'y obliger, sans que je ne dévie de la trajectoire. Nous reculâmes à environs 6 mètres du sarcophage et Raito me lâchât la main quand il fût sur que j'y resterais, avant de retourner au sceau. Il me semblait bizarre tout à coup, ses pupilles étaient étonnamment dilatées de 12RA et il avait le regard dans le vague, comme somnambule.

Il se posta devant le sarcophage comme moi quelques minutes plus tôt et apposa ses deux mains sur le sceau qui lança quelques étincelles au contact. Tout à coup, une kyrielle de mot incompréhensibles sortit en abondance de sa bouche.
Étrangement, la langue qu'il parlait avait la même sonorité que celle de la chanson que j'avais dans ma base de donnée. La seule chose qui me restait de Phoenix...

- Raito... Qu'est ce que tu...


BRRRRAAAAOUUUM....



Qu'est ce que ? ... Le sarcophage ! Il s'ouvre !
Mais... A l'intérieur il y avait... un être que je n'aurais jamais pu imaginer... Gigantesque et terrifiant.
Je restais complètement paralysée de stupeur alors que le sarcophage continuait de s'ouvrir sur cette créature qui, je m'en rendais bien compte maintenant, était d'une puissance atrocement splendide.

R...Raito ! Il était resté en face, visiblement déconnecté.

- Raito ! Pousses toi !

Il ne réagissait pas.

Le sarcophage était à présent complètement descellé laissant avancer une femme géante au teint très sombre, portant le crâne d'un animal inconnu en couvre chef, à la manière des anciens guerriers assassins.
Elle s'approchait petit à petit, l'air effroyablement énervé et triste, dans une rage incommensurable. Raito ne bougeait toujours pas d'où il était et la femme commençait à montrer d'agressivité. Si je ne faisait rien, il serait broyé en un coup sec. Alors qu'il voulait juste l'aider quelques heures plus tôt dans cette rue, alors que rien ne l'y obligeait. Il ne pouvait pas mourir par ma faute...

Je reprenait peu à peu mes esprits, et rejoignait Raito à une vitesse impressionnante, glissant sur le sol grâce à mes réacteurs. être Trojan me servait enfin à quelque chose, à aider quelqu'un, a donner un sens à tous ces maudits programmes qui m'empoisonnaient l'existence. Je commençait à secouer Raito qui gardait un œil vitreux et las.

- Raito ! Raito ! Réveilles toi ! Je t'en prie !

Derrière moi, la femme cauchemardesque lança un terrifiant grognement. Que faire ? Pitié que quelqu'un m'aide...
Dans un accès de.... "courage" ? Je décidait de me mettre devant Raito, mon canon fixé à bout de bras allumé au cas où.
S'il fallait qu'elle attaque quelqu'un, il fallait mieux que ce soit moi qui n'était qu'une suite de circuit, irréelle, incapable de ressentir quoi que ce soit et qui ne manquerait à personne. Un robot ça se remplace, pas un humain.

J'étendais les bras afin d'une part de protéger du mieux que je pouvais Raito des coups et d'autre part à montrer à la femme que je ne lui voulais vraiment aucun mal et que je ne venais pas troubler sa paix sans raison.

- Vorpahl ! Je suis pas méchante ! Il faut que vous m'aidez ! Le culte Kaiser à tué Phoenix ! Phoenix très important pour moi ! Aidez moi à revivre ou venger Phoenix !

Je n'étaient même pas sure qu'elle comprenne ce que je racontais ou même qu'elle m'écoute. Raito semblait finalement reprendre ses esprits.

"A.I.K.O ? Que faisons-nous ici ? Et... Ah, je me souviens. Pourquoi y a-t-il ces secousses ? Vorpahl est-elle réveillée ? J'ai l'impression qu'un partie de ma mémoire a été effacée. Je ne me souviens pas de ce que je viens de faire."
- Raito ! Raito bizarre ! Mais Danger !

Mes phrases étaient complètement rustiques de par la précipitation et la panique.
Je tournait à moitié la tête vers mon épaule pour avoir Raito dans le coin de mes cameras oculaires sans lâcher Vorpahl du champ de vision. Elle attaquerait sans doute... ça aurait été trop simple de faire revivre Phoenix sans pouvoir y perdre sa vie... Perdre la vie ? ... Perdre... Ma determination croissait à une vitesse folle, transcendée sans doute par la rage de ne pas avoir d'existence tant que je n'avais pas de passé... Tant que je n'avais pas de Phoenix...

- Je n'ai rien à perdre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raito Kami

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Le sceau de Vorpahl [RP libre]   Ven 25 Juin - 18:31

Lorsque Raito regarda du côté du sarcophage, une gigantesque forme se trouvait devant. En suivant la forme du regard, il s'aperçut, non sans une certaine appréhension, que cette forme était celle d'une femme de près de trois mètres de hauteur, à la peau bleue, avec des épines osseuses le long de son dos, un crâne d'origine inconnue sur la tête, et une longue queue reptilienne, et des ailes si longues qu'elles semblaient toucher les parois de la grotte. A.I.K.O se plaça devant lui dans le but de le protéger. Sur le visage de Raito se dessina un sourire las. Cela lui faisait plaisir qu'elle tente de le protéger ainsi, mais il y avait peu de chances, pour ne pas dire aucune, qu'elle puisse contrer cette créature inhumainement puissante. Son amie répondit à sa question par quelques mots, assez cependant pour qu'il comprenne qu'il avait agi bizarrement, mais que ce n'était pas vraiment le meilleur moment de discuter. Il la vit tourner la tête afin de le voir une dernière fois sans doute. Ce regard était chargé d'émotion, et qu'elle soit une machine n'enleva rien à cette émotion. Puis elle redirigea so regard vers Vorpahl qui se rapprochait de plus en plus. Tant d'années à être emprisonnée avaient dû lui ankyloser le corps, car elle se déplaçait très lentement par rapport à sa taille. Puis A.I.K.O cria vers Vorpahl qu'elle n'avait rien à perdre. Ce fut la phrase qui fit réagir Raito. Il prit son sabre et l'activa, tandis qu'il s'avança en posant sa main libre sur l'épaule de son amie, souriant en dépit de la gravité de la situation.

"Tu sais, une des choses qu'on apprend vite lorsqu'on est humain, c'est qu'on a toujours quelque chose à perdre. Et que cela est valable également lorsque l'on est pas humain."

Raito était prêt à se battre pour protéger A.I.K.O, mais la lame de son sabre laser serait bien inutile contre la créature. Il ne savait même pas si elle pourrait entailler la peau de Vorpahl. Et essayer risquait de ne pas être une idée très brillante. Mais il ne rangea cependant pas son arme, cela lui donnait l'impression de ne pas être trop vulnérable, même s'il savait pertinemment que ce n'était qu'une illusion. Vorpahl ne semblait pas pouvoir parler, ce qui accroissait l'impression de silence oppressante qui régnait dans la carverne. Les seuls bruits audibles étaient les paroles des deux amis et les pas de Vorpahl, ce qui, en voyant la scène, sembla bien inférieur au bruit qui pourrait se faire entendre. Se battre n'était peut-être pas la solution. De toute façon, ils ne pourraient pas remporter un combat contre Vorpahl. Non, il fallait la convaincre qu'ils n'étaient pas ceux qui l'avaient enfermée. Mais ils ne pouvaient pas savoir si elle les entendrait, ou si elle les comprendrait. Mais il fallait essayer. Après tout, peut-être sentirit-elle que Raito était celui qui l'avait libérée. Un tel acte magique devait bien laisser des traces, non ? D'ailleurs, il n'arrivait toujours pas à savoir comment il avait fait ça. Il éleva la voix, pour êtr sûr que Vorpahl l'entende, du haut de ses trois mètres, bien que si elle s'arrêtait de marcher, elle n'aurait pas de mal à les entendre.

"Vorpahl, arrêtez. Nous ne sommes pas ici pour vous combattre. Nous avons besoin de votre aide, c'est pourquoi nous avons brisé le sceau qui vous retenait prisonnière dans ce lieu. Si vous ne nous faites pas confiance, alors nous nous battrons pour vous prouver notre valeur !"

Après tout, s'ils ne faisaient rien, ils se feraient tuer de toute façon... Il continua, mais plus pour A.I.K.O, c'est pourquoi il redonna à sa voix un volume normal.

"Nous allons voir comment elle réagit. Puis s'il s'avère que cela est indispensable, alors nous nous battrons. Malheureusement, l'endroit n'est guère approprié pour un combat, et l'île sur laquelle nous nous trouvons me paraît bien petite, même si nous devions nous défendre dehors."

A l'écoute des objections d'A.I.K.O, Raito observa Vorpahl, à l'affût du moindre point faible qui pourrait les aider, ainsi que pour attendre la réaction de cette créature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren

avatar

Messages : 400
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Le sceau de Vorpahl [RP libre]   Ven 25 Juin - 23:51

Raito avait repris toute sa tête, et en revenait à son objectif premier: convaincre Vorpahl de se joindre à eux pour la cause d'A.I.K.O. Vorpahl les fixait sans broncher. Elle se contenta de dévoiler ses crocs et de mettre ses griffes en évidence.

Vorpahl: "..."
*grognements accentués*
(Pour qui ils se prennent ? On me scelle, et on me libère pour m'utiliser... C'est la détermination qui fera la différence. Je vais en faire de la poussière !)



Combat engagé



Combat RP
Ordre de passage:
VORPAHL l'arme antique > A.I.K.O > Raito

Elle s'avança, pas à pas, vers les deux personnages. A.I.K.O s'était mise en travers de sa route, afin de protéger Raito. Selon elle, c'était uniquement parce qu'elle n'était qu'un robot sans conscience et sans sentiments. Une attitude honorable de sa part, mais Vorpahl n'en prit pas compte et continua à avancer. A une vitesse hallucinante, elle empoigna A.I.K.O avec sa main, et la souleva dans les airs, à un mètre du sol, la regardant de ses yeux menaçants.

Vorpahl: "..."
*grognements accentués*
(Vous croyez m'acquérir comme ça ? Vous ne savez pas d'où je viens, ni de quoi je suis capable, vous en rêveriez la nuit !)

Vorpahl commençait à serrer ses griffes, rendant l'étreinte petit à petit insupportable. Parallèlement, un cercle d'incantation se dessinait petit à petit juste devant les yeux de Vorpahl. Elle préparait un sortilège... avec ses yeux. L'aura sombre et l'atmosphère pesante laisserait à penser que la nature de cette technique soit maléfique.

_________________
Les roses tombent, les épines demeurent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sceau de Vorpahl [RP libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sceau de Vorpahl [RP libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le québec libre!!!
» Base de Torcy - nage en eau libre
» Libre navigation avec la Savoie [abrogé]
» Les RPG en libre téléchargement
» Libre antenne samedi 25 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tyamatt : Fhauss Trinity :: Le monde de Tyamatt II :: Faille dimensionnelle :: Vestiges d'Hurrikante-
Sauter vers: